Sténose urétrale post traumatique : aspects épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques au service d’urologie de l’hôpital Ignace Deen, CHU de Conakry, Guinée

  • I. Bah
  • M.B. Bah
  • M. Barry
  • I.I. Kante
  • D. Sow
  • M.S. Barry
  • M.D. Diallo
  • T.M.O. Cisse
  • D. Guirassy
  • S.A.B. Diallo
  • A.B.O.R. Bah
Keywords: sténose urétral, post traumatique, urétroplastie.

Abstract

Le but de ce travail était de décrire les aspects épidémiologiques, cliniques, et thérapeutiques des  sténoses urétrales post-traumatiques au CHU de Conakry afin d’améliorer les connaissances et la prise en charge de cette pathologie. Il s’agissait d’une étude obsrvationnelle, rétrospective, de type  descriptif, allant du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2018. Ont été inclus 77 patients porteurs de sténoses urétrales post traumatiques. La sténose urétrale posttraumatique représentait 9,04% (n=77) de l’ensemble des sténoses de l’urètre (n=852) admises au cours de notre étude. L’âge moyen des patients était de 31,8 ans avec des extrêmes de 9 et 56 ans. Les accidents de la voie publique ont été les circonstances de survenue les plus révélatrices de ces sténoses avec 57,1% (n=44) ; suivies des chutes à califourchon avec 40,2% (n=31). Les motifs de consultation étaient dominés par les rétentions d’urines vésicales avec 57, 1% des cas. Les os du bassin étaient lésés chez 62 patients au cours du traumatisme avec une atteinte des os iliaques chez 40 patients (52%) contre une lésion du cadre obturateur chez 22 patients (28,9%). L’urétroplastie était le mode de  traitement le plus utilisé avec 67,5% (52) des cas. Ensuite venait l’urétrotomie interne endoscopique et la dilatation avec respectivement  31,1%(n=24) et 1,3% (n=1) des cas. Nos résultats étaient bons chez 50,6% (n=39), satisfaisants chez 40,2% (n=31) et mauvais chez 7,1% (n=7). La sténose urétrale post traumatique touche le sujet jeune. Elle intéresse souvent l’urètre membraneux et bulbaire. L’urétroplastie offre les meilleurs résultats.

Mots-clés : sténose urétral, post traumatique, urétroplastie.

The objective of this study was to describe the epidemiological, clinical and therapeutic aspects of post-traumatic urethral stenosis at Conakry  University Hospital. Our study was retrospective descriptive study from January 1st, 2012 to December 31st, 2018. It involved 77 patients with  posttraumatic urethral stenosis. Post traumatic urethral stenosis represents 9.04% (n = 77) of all urethral strictures (n = 852). The mean age of patients was 31.84 years with extremes of 9 and 56 years. Road traffic accidents was the most common aetiology with 57.14% (n=44) followed by horseback riding with 40.26% (n=31). The presenting complaint was acute urinary retention, retention in 57, 14% of cases. A fracture of the pelvic bones was found in 62 cases ; the site of the fracture was the iliac bone and the obturator frame in 40 (52%) and 22 patients  (28.97%)  respectively. Urethroplasty was the main surgery performed 67.53% (52), foloowed by endoscopic internal urethrotomy and dilatation with 31.17% (n=24) and 1.30% (n=1) of cases respectively. The functional outcome was good in 50.65% (n = 39), satisfactory at 40.26% (n = 31) and poor in 7.09% (n = 7). Post traumatic urethral stenosis affects the young subject. It often involves the membranous and bulbar urethra. Urethroplasty offers the best results.


Key words: urethral stricture, post traumatic, urethroplasty.

Published
2020-02-10
Section
Original Paper

Journal Identifiers


eISSN: 1997-3756
print ISSN: 1997-3756