Réinterventions en chirurgie abdominale : indications, modalités thérapeutiques et évolution. A propos de 39 cas

  • N.R. Hounsou
  • S.G.R. Attolou
  • H. Natta N’tcha
  • K.D. Siri
  • D.M. Seto
  • K.J. Paluku
  • A.T. Mavoha
  • S.A. Allode
  • K.D. Mehinto
Keywords: réintervention, chirurgie abdominale, Cotonou

Abstract

Le but de cette étude était de faire le point sur les réinterventions après chirurgie abdominale dans deux hôpitaux périphériques de Cotonou au Bénin. Il s’agissait d’une étude observationnelle, descriptive et analytique sur cinq ans portant sur les dossiers des patients réopérés après une chirurgie abdominale au cours de la même hospitalisation ou dans les 30 jours suivant la première intervention. La fréquence des réinterventions a été de 3,1%. L’âge moyen des patients réopérés était de 31±17,3 ans. La sex ratio était de 0,86. L’indication de réintervention était retenue essentiellement sur la base des critères cliniques. La péritonite post opératoire avec 48,7%, les désunions de suture pariétale sans éviscération (15,4%) et les éviscérations (15,4%) ont été les principales indications de réintervention. La principale lésion retrouvée lors des reprises pour péritonite post opératoire était soit un lâchage de suture ou de ligature du tube digestif avec 19 cas/39. La morbidité était de 51,2% et était dominée par la fistule entéro-cutanée (7 cas) et l’abcès de paroi (4 cas). La mortalité était de 16,2% et était significativement corrélée à l'existence d’une tare (hypertension artérielle, diabète) (p = 0,05), une première intervention pour péritonite (p= 0,001) ou une réintervention pour fistule digestive (p = 0,049). Les réinterventions après chirurgie abdominale sont relativement fréquentes et sont souvent de mauvais pronostic.

Mots-clés : réintervention, chirurgie abdominale, Cotonou.


The aim of this study is to take stock of reoperations for complications after abdominal surgery in two peripheral hospitals in Cotonou, Benin. We made an observational, descriptive and analytical study over five years on the files of patients reoperated after abdominal surgery during the same hospitalization or within 30 days of initial surgery. The frequency of reinterventions was 3.16%. The average age of reoperated patients was 31 ± 17.32 years. The sex ratio was 0.86. The indication for reoperation was mainly based on clinical criteria. Postoperative peritonitis with 48.71%, parietal suture removals without evisceration (15.4%), evisceration (15.4%) were the main indications of reoperation. The main lesion discovered in peroparative when it is post-operative peritonitis, was a loose of the suture or ligature of the digestive tract with 19 cases / 39. The morbidity was 51.28% dominated by the entero-cutaneous fistula (7cases) and the abscess of wall (4cases). The mortality was 16.22% and it was correlated significatively with the existence of a medical history (high blood pressure, diabetes) (p = 0.05), a first intervention for peritonitis (p = 0.001) or a reoperation for a digestive fistula (p = 0.049). Re-operations after abdominal surgery are relatively frequent and have a poor prognosis

Key words: Reoperation, abdominal surgery, Cotonou.

Published
2020-08-21
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-3756
print ISSN: 1997-3756